A Baudelaire

Il m’a paru plaisant, et d’autant plus agréable que la tâche était difficile, d’extraire la beauté du Mal, écrivait Baudelaire dans la Préface des Fleurs.

Lorsque s’offre à mon regard, posé sur ces étoffes maculées, un fragment de beauté, ces vers magnifiques me reviennent à l’esprit :

Ô vous ! soyez témoins que j’ai fait mon devoir

Comme un parfait chimiste et comme une âme sainte.

Car j’ai de chaque chose extrait la quintessence,

Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or.

(Epilogue 2, projet, Les Fleurs du Mal)



0 views0 comments

Recent Posts

See All

Mémoires de tissu

D’abord fibres naturelles, puis œuvres manufacturées, passées plusieurs fois   par la main de l’homme (tissage), le corps de l’homme (linge), puis rebuts soumis à la  brutalité de la machine (rotati

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now